Baccalauréat Lycée Lycée Français Étranger Non classé Nouveaux Articles

Histoire de romans ou romans d’Histoire ?7 min read

14 octobre 2022 5 min read

Auteur

Histoire de romans ou romans d’Histoire ?7 min read

Reading Time: 5 minutes

Cette année, le programme de français de 1ère voit se renouveler l’objet d’étude du roman. Trois nouvelles œuvres font leur entrée : Manon Lescaut (XVIIIe siècle), La peau de chagrin (XIXe siècle), enfin Sido de Colette (XXe siècle). Mais quels aspects du roman dévoile ce nouveau programme ?

SOMMAIRE

1 – Comment aborder le roman ?

2 – L’œuvre et son époque

3 – Comment lire et analyser les œuvres au programme ?

4 – Quelques conseils pour s’organiser

1 – Comment aborder le roman ?

Le roman est un genre littéraire dont la définition n’a pas été fixée une fois pour toutes par l’Histoire. C’est un genre mobile, dont la construction a évolué au fil des siècles. Il naît véritablement au XVIIe siècle où le théâtre règne encore en maître. D’abord mésestimé, il trouve pourtant rapidement son public. Parmi les romans du XVIIe siècle restés célèbres, on peut citer La Princesse de Clèves (1678) de Madame de La Fayette qui met en scène la vie et les épreuves d’une jeune femme à la cour.

Ainsi le roman va devenir progressivement une forme en prose, relativement longue et dont l’histoire est centrée sur des personnages de fiction. Le XVIIIe siècle va voir s’épanouir des formes à succès comme le roman épistolaire ou le roman dialogué. Le XIXe siècle fera la part belle aux romans romantiques et réalistes.

Mais qu’est-ce qui attire donc les lectrices et les lecteurs de romans ? «L’histoire est un roman qui a été ; le roman est de l’histoire qui aurait pu être». Voici une réflexion proposée par les frères Goncourt dans leur journal en 1861. Serait-ce à dire qu’il y aurait d’un côté les vrais romans, inspirés de l’histoire, puis les autres qui seraient pures œuvres d’imagination ? Il ne faudrait pas simplifier le roman aussi vite.

        

illustration article roman

2 – L’œuvre et son époque 

Un roman ne peut donc pas se lire pour lui-même, il est le fruit d’une époque historique à laquelle appartient l’auteur. Ainsi, l’abbé Prévost qui écrit Manon Lescaut est un homme du XVIIIe siècle, appartenant à la fois au mouvement des Lumières et au libertinage.

Il ne faut pas non plus essayer à toute force de faire entrer une œuvre dans le moule d’un mouvement littéraire. Certes, elle peut être davantage romantique ou réaliste, mais il faut d’abord lire une œuvre pour elle-même et en saisir l’enjeu principal. Par exemple, quand Balzac publie La peau de chagrin en 1831, il écrit dans sa préface :

« L’art littéraire, ayant pour objet de reproduire la nature par la pensée, est le plus compliqué de tous les arts. […] L’écrivain doit être familiarisé avec tous les effets, toutes les natures. Il est obligé d’avoir en lui je ne sais quel miroir concentrique où, suivant sa fantaisie, l’univers vient se réfléchir. »

Ainsi, ce roman appartient à la décennie de 1830, soit la période qui suit la Restauration, et Balzac veut peindre les hommes et la société d’après nature. Lire et comprendre ce roman, c’est donc se plonger dans cette époque et saisir les liens forts entre Littérature et Histoire.

les deux rives de la seine

3 – Comment lire et analyser les œuvres au programme ?

On peut tout tout d’abord rappeler l’intitulé des parcours associés à chaque œuvre. Ils sont des clés pour guider la lecture et l’analyse :

 Abbé Prévost, Manon Lescaut / parcours : personnages en marge, plaisirs du romanesque.

Balzac, La Peau de chagrin / parcours : les romans de l’énergie : création et destruction.

Colette, Sido suivi de Les Vrilles de la vigne / parcours : la célébration du monde.

Manon Lescaut

L’abbé Prévost raconte l’histoire de Manon comme un simple épisode qu’il insère dans ses Mémoires. Les personnages qu’il met en scène sont profondément lyriques et tragiques à la fois. Ce sont des âmes révoltées, ce qui peut être une piste pour éclairer l’intitulé « personnages en marge ». Mais Prévost ne cherche pas directement à faire œuvre d’historien et il met en scène l’histoire d’amour presque impossible entre le chevalier des Grieux et la jeune Manon. Quels sont alors « les plaisirs du romanesque » que les lecteurs du XVIIIe siècle y trouvent et ceux que les lecteurs d’aujourd’hui peuvent également trouver ?

manon lescaut livre

La peau de chagrin :

Balzac, lui, choisit de mettre en scène le jeune Raphaël de Valentin qui découvre par hasard l’objet fascinant de la peau de chagrin. Tout juste ruiné au jeu, il acquiert cet objet qui va semer un grand trouble dans sa vie. L’ « énergie » dont il est question fait d’abord référence à celle de ce personnage principal que Balzac met en scène dans un roman tout autant fantastique que réaliste. La « création » de cette œuvre met en scène « la destruction » d’un jeune homme en proie à ses propres démons.

la peau de chagrin livre

Sido suivi de Les vrilles de la vigne :

Quant aux textes de Colette, ils sont emprunts d’autobiographie et traitent le langage d’une façon tout à fait particulière. La poésie n’est jamais loin sous la prose de Colette. Et il sera judicieux d’étudier la forme du langage chez Colette pour comprendre sa «célébration du monde».

 

colette livre

4 – Quelques conseils pour s’organiser. 

Vous aurez cette année quatre œuvres intégrales à maîtriser tant pour l’écrit (et en particulier la dissertation) que pour l’oral. Pour travailler efficacement une œuvre intégrale, voici quelques conseils :

  •   Le premier devrait être une évidence, mais il ne l’est pas toujours… Il faut lire l’œuvre intégralement et noter les éléments essentiels du récit : intrigue, personnages principaux, passages importants… Comme expliqué dans un précédent article, on aura tout intérêt à se construire un outil pratique de révisions.
lire
  •   Puis, il faut se renseigner sur la place de l’œuvre dans l’Histoire. On ne saurait comprendre une œuvre sans la replacer dans son contexte. Demandez-vous si l’auteur a écrit une préface qui vous renseignerait sur son objectif en écrivant son œuvre. A quelle période historique précise appartient le texte et en quoi est-elle utile à votre compréhension ?
frise littérature
  •   Enfin, n’ayez jamais une lecture myope ! Qui sont les autres auteurs à l’époque de la publication de l’œuvre ? Quel genre littéraire était alors à la mode ? Quel mouvement littéraire reconnaissez-vous ?… Bref, posez des questions à votre œuvre pour qu’elle ne reste pas muette !
dissertation de français

Conclusion 

Travailler une œuvre intégrale en classe de 1ère, ce n’est pas seulement avoir pour horizon les épreuves terminales. C’est se donner l’occasion d’élargir son champ de connaissances, de se questionner à partir d’œuvres littéraires et d’apprendre des méthodes de travail efficaces. Et, pourquoi pas, y prendre du plaisir !

Besoin d’un coup de pouce pour préparer le bac de français ?

Averroès e-learning accompagne votre enfant pour cette première épreuve du bac. Au lycée, les exigences en français montent d’un cran pour creuser la question de littérature. Les élèves développent leur pensée critique par des exercices tels que la dissertation ou le commentaire de texte. Retrouvez nos formules ici pour vous donner le coup de pouce décisif. Nous vous préparons au bac, mais surtout à atteindre l’autonomie pour réussir vos études dans le supérieur.

Envie d’aller plus loin? Découvrez les autres conseils pour préparer votre bac de français avec efficacité :

Newsletter Averroes

       

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les dernières informations.