Baccalauréat Lycée Nouveaux Articles

Bac français : ne confondez pas commentaire composé et analyse linéaire5 min read

6 mai 2022 3 min read

Auteur

Bac français : ne confondez pas commentaire composé et analyse linéaire5 min read

Reading Time: 3 minutes

Avec la réforme du baccalauréat, les épreuves du bac français ont connu de profonds changements. Deux types de commentaires sont désormais au programme : le commentaire composé, réservé aux épreuves écrites et le commentaire linéaire (ou analyse linéaire) pour les épreuves orales. Si les deux exercices répondent à des méthodologies différentes, ils peuvent être source de confusion pour les élèves.

1. Commentaire composé versus commentaire linéaire : les différences méthodologiques

Les finalités du commentaire composé et du commentaire linéaire sont identiques : il s’agit de rendre compte du sens d’un texte, tant sur le fond que sur la forme. Dans les deux cas, les élèves devront dégager le message du texte et mettre en avant les outils littéraires et stylistiques utilisés par l’auteur pour transmettre ce message. 

Khalid Hacini, agrégé de lettres et responsable du département français d’Averroès, nous explique les différences méthodologiques entre commentaire composé et commentaire linéaire.

Voyons ce que cela donne lorsqu’on applique les deux méthodes à un même extrait de texte. Nous avons surligné les éléments littéraires pertinents pour faciliter votre lecture des 2 analyses.

L’on parle d’une région où les vieillards sont galants, polis et civils ; les jeunes gens au contraire, durs, féroces, sans mœurs ni politesse : ils se trouvent affranchis de la passion des femmes dans un âge où l’on commence ailleurs à la sentir ; ils leur préfèrent des repas, des viandes, et des amours ridicules. Celui-là chez eux est sobre et modéré, qui ne s’enivre que de vin : l’usage trop fréquent qu’ils en ont fait le leur a rendu insipide ; ils cherchent à réveiller leur goût déjà éteint par des eaux-de-vie, et par toutes les liqueurs les plus violentes ; il ne manque à leur débauche que de boire de l’eau-forte.

Jean de La Bruyère, Extrait des Caractères

2. La méthode du commentaire composé

Le commentaire composé porte bien son nom, puisque l’exercice consiste à composer le commentaire en allant chercher des exemples dans l’ensemble du texte. Ainsi, à l’écrit, il s’agit de dégager les grands points du texte et pour chacun d’eux, choisir 2 ou 3 exemples qui les illustrent. Dans l’extrait précité, Jean de La Bruyère, moraliste du XVIIe siècle, fait la satire de la cour de Louis XIV. On pourrait imaginer une partie du commentaire composé qui aurait pour titre :

« La satire des vices et des défauts des courtisans ». Pour appuyer cette idée, on relève un vice moral cité dans le passage : « sans mœurs ni politesse », auquel s’ajoute un défaut, celui de la débauche : « il ne manque à leur débauche que de boire de l’eau-forte » => c’est-à-dire un acide et non plus un alcool.

3. La méthode du commentaire linéaire

Le commentaire linéaire procède différemment, il faut suivre l’ordre du texte. Qui dit ordre, dit nécessité de trouver cet ordre. Pour y parvenir, il faut tout d’abord relever les mouvements du texte, c’est-à-dire ses grandes articulations. Et contrairement à ce que beaucoup craignent, il n’est pas toujours compliqué de relever ces mouvements. On peut par exemple s’appuyer sur les unités logiques de base du texte, comme le paragraphe ou la strophe. 

Dans le cas où le texte se présente comme un long paragraphe – comme dans notre exemple – les articulations peuvent correspondre à un changement de thème, une rupture de ton, un changement de registre littéraire…

Dans l’extrait choisi, La Bruyère est clairement en train de dresser le portrait des hommes de la cour. Considérons pour l’exemple que ce passage est notre premier mouvement. A l’oral, il faudra montrer comment il progresse : La Bruyère désigne d’abord la cible de son portrait, les courtisans, dont il énumère ensuite les vices et les défauts. Et l’on remarque que ces derniers sont de plus en plus forts. Ainsi, on relève une gradation : « vin », « eaux-de-vie », « les liqueurs les plus violentes », « eau-forte ». Autrement dit, le mouvement de ce passage est une satire qui se fait de plus en plus forte. 

Pour présenter à l’oral son premier mouvement, on ne prend pas les exemples dans n’importe quel ordre. Tout le travail consiste à suivre le mouvement du texte (sa linéarité) et à en montrer la progression.

Ainsi dans ce premier mouvement, on montrera que La Bruyère brosse une satire des courtisans en amplifiant peu à peu leurs défauts et leurs vices. 

4. Comment se préparer au commentaire composé et au commentaire linéaire ?

La nouvelle structure du bac français a une conséquence importante : le niveau d’exigence est très élevé. Khaled Hacini, normalien, agrégé de lettres, professeur chez Averroès depuis plus de 20 ans, explique pourquoi :

Commentaire composé et analyse linéaire, préparer le bac de français

Newsletter Averroes

       

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir toutes les dernières informations.